Artisanat slovaque. Folklore. Broderie.

artisanat slovaque.folklore.broderie

Cette fois-ci j’ai envie d’écrire un article sur un sujet  qui n’est pas directement lié aux produits que je propose dans ma boutique. Cependant, j’ai souligné à plusieurs reprises dans mes articles sur le design l’importance de l’artisanat slovaque. Mais je voudrais aller un peu plus loin. Je souhaite parler de l’ornement dans le folklore slovaque, notamment en broderie.

Pour vous mettre dans le contexte, la Slovaquie faisait partie pendant très longtemps de la monarchie austro-hongroise. Elle était gérée par la Hongrie. La Hongrie avec son pouvoir exercé sur la population slovaque, a su exploiter toutes les richesses naturelles du territoire et le savoir faire slovaque. Pour autant, d’une manière délibérée, elle maintenait le pays dans la pauvreté et le sous-développement  industriel au 19ème siècle.

Les Slovaques privés de leur langue et de l’enseignement trouvent des solutions. Par exemple une riche tradition orale avec  les comtes transmis de générations en générations mais également une expression artistique avec l’artisanat traditionnel qui perdure encore aujourd’hui. Ce qu’on appelle en France «  la culture populaire » et qui est souvent sous-estimée, fait partie intégrante de l’héritage culturel slovaque. En Slovaquie on parle de folklore.

L’aristocratie et la bourgeoisie austro-hongroise (souvent les familles slovaques nobles  déclaraient leur appartenance à la Hongrie) utilise la Slovaquie pour y passer des vacances, pour utiliser ses ressources naturelles, pour y installer les manufactures afin de fournir la cour de Vienne en pièces fines. La grande majorité de la population vit du travail de la terre, de l’élevage et de l’artisanat populaire. Elle crée des produits durables, utilitaires et pourtant souvent beau en utilisant des motifs peints, brodés, crochetés, sculptés dans le bois….C’est pour ces raisons que vous ne trouverez pas en Slovaquie une fabrication artistique, manuelle, noble par la finesse d’exécution et  par les matériaux utilisés comme on peut la côtoyer en France.

En revanche, je pense qu’il est tout à fait possible de reconnaitre la richesse et le savoir faire extraordinaire de l’artisanat slovaque. Les paysans utilisent la broderie pour décorer leurs vêtements de travail et de fête. Mais également pour orner le linge de lit ou les tissus d’ameublement.

Au départ, ils tissent leurs propres toiles qui sont très robustes. Pour la broderie, ils utilisent les fils de lin, de chanvre et de la laine. A la fin du 18.siècle et tout au long du 19.siècle, les paysans commencent à utiliser des tissus plus fins comme le percale, le batiste ou le tulle. En même temps, le choix en fils s’élargit également au niveau des gammes de couleurs. Les fils de coton, de soie, de laine et métalliques sont fabriqués industriellement. Les perles et les sequins sont utilisés à partir du 20.siècle. En général, ce sont les femmes qui brodent les tissus et les hommes le cuir et la fourrure. Par contre on confie aux brodeuses professionnelles les motifs très compliqués.

.Les motifs en broderie se différencient selon la région ou la localité et ils reflètent les conditions de vie, la richesse du territoire mais aussi les talents artistiques des brodeuses professionnelles. De plus, c’est l’appartenance de la population à une ethnie ou une religion qui a une influence sur la broderie. Par exemple, les broderies des protestants sont plus sobres en motifs et en couleurs que celles des catholiques.

Il faut souligner que le choix du tissu, du fil, des couleurs, des ornements ainsi que des points dépend du statut social de la personne. Les broderies riches en motifs et très colorées sont faites pour les jeunes femmes. Tandis que pour les femmes plus âgées,  les motifs et les couleurs utilisés sont plus simples. Pour les festivités ou les grandes occasions, les gens portent les vêtements richement brodés. Par exemple, dans les alentours de Trnava, ma ville natale, les manches et les couvres chefs sont brodés généreusement par des fils dorés. Et finalement, ce sont seulement les femmes des riches paysans qui peuvent se le permettre.

En réalité pendant mon enfance, le folklore et les habits traditionnels continuent à vivre surtout à la campagne et dans des régions les plus reculées. En ville, c’est lors des festivités folkloriques que les Slovaques peuvent découvrir leur patrimoine culturel. Cependant, depuis quelques années, la jeune génération de créateurs et de designers s’inspirent des motifs traditionnels en leur donnant un aspect plus graphique et plus contemporain !

Pour préparer cet article, je me suis appuyée sur trois livres. J’ai reçu le premier de ma marraine:  Slovenske ludove umenie, 1953, Tatran Bratislava. L’introduction est drôle car elle reflète complètement la période des années 1950. Les auteurs trouvent dans l’artisanat et le folklore slovaque une inspiration claire pour le nouveau monde du prolétariat ! Par ailleurs, il y a des belles photos de l’architecture, de la broderie  et autre.

Ensuite j’ai reçu le deuxième livre de mon frère : Odeti do krasy, Jana Kucbelova, 2018, Ikar. C’est un magnifique livre d’une collectionneuse passionnée par les  habits folkloriques. Elle décrit les habits de chaque région avec beaucoup d’informations précieuses. Les photos sont magnifiques, réalisées par Peter Brenkus.

Enfin je me suis achetée le troisième livre qui reste mon préféré : AHA, Tomas Kompanik, 2016. Il s’agit justement d’une approche plus contemporaine dans l’utilisation des motifs traditionnels. Il y présente les localités les plus connues avec des explications synthétiques,  en slovaque et en anglais. Le livre est de très belle qualité avec des pages magnifiquement décorées, perforées… Cela permet d’imaginer des combinaisons audacieuses et modernes en s’inspirant du traditionnel.

Si un jour vous passez vos vacances en Slovaquie, c’est dans les boutiques d’ULUV que vous pouvez trouver des créations artisanales traditionnelles de haute qualité. D’ailleurs, n’hésitez pas à consulter leur site, une partie est en français : www.uluv.sk . Vous y trouverez les produits de l’artisanat slovaque, les explications sur les techniques et l’histoire, les adresses de leurs boutiques.

Pour le moment, je n’ai pas de produits de l’artisanat slovaque dans ma boutique. Mais  si je tombe sur une belle pièce vintage, je vous la présenterai avec beaucoup de plaisir et de fierté.

Leave a comment