Design slovaque et design scandinave. L’histoire du “lièvre et de la tortue”.

points communs et différences entre les design slovaque est scandinave

Ce que lie et ce que différencie le design slovaque et le design scandinave du XX. Siècle.

Design slovaque et ses mésaventures.

Le Design slovaque est impacté par une industrialisation tardive car la Slovaquie vit, traditionnellement, de l’agriculture. De plus, c’est surtout l’industrie lourde qui s’y installe. En revanche, l’artisanat slovaque perdure au début du XX. siècle en utilisant les matériaux locaux comme le bois (chêne, hêtre, noyer, pin…), le cuir, les toiles en lin et en chanvre, la laine de mouton. Egalement, certaines méthodes de fabrication artisanales restent inchangées ce que attire par exemple  les designers tchèques. Ceux-ci, ne pouvant plus s’appuyer sur un savoir faire artisanal tchèque à cause d’une fabrication de tissus complètement industrialisée  depuis le milieu de 19. siècle, s’inspirent dans les années 1930 de la tradition slovaque de qualité dans la fabrication des tissus – les tapis tissés manuellement à partir des bandes de tissus, les tapis réalisés avec de la laine de moutons élevés en Slovaquie et les tissus en lin et chanvre imprimés artisanalement. 

C’est Josef Vydra qui met en lumière la beauté de l’artisanat slovaque dans la première moitié du vingtième siècle. Il souhaite amener la fabrication artisanale slovaque au niveau international dans la fabrication moderne industrialisée. Il plaide également pour un retour nécessaire vers les formes de base, simples et utiles. C’est pour cette raison qu’il fonde et dirige « Skola umeleckych remesiel » (Ecole des métiers d’art) à Bratislava dans les années 1930. Son travail a alors permis une modernisation de l’art, de la culture et de style de vie en Slovaquie.

A savoir, les designers dans l’aménagement intérieur doivent prendre en compte, et ce à partir des années 1930 mais également après la seconde guerre mondiale,  plusieurs facteurs sociaux comme premièrement la petite taille des logements, ensuite le pouvoir d’achat de la population et à la fin la possibilité d’une fabrication massive et industrielle. D’ailleurs, le mobilier doit être polyvalent, fonctionnel, beau et  léger visuellement.

Parmi les designers reconnus du milieu du siècle, nous pouvons citer :

  • Viktor Holstak-Holubar pour le mobilier. Il représente probablement le mieux cette ressemblance avec le design scandinave dans sa création. Son travail est résolument moderne, mais en plus pour lui donner de l’humanisme, il s’inspire des motifs ornementaux  traditionnels.
  • Karol Holosko – pour le design du verre
  • Frantisek Jirak, Ladislav Gatial –   pour le mobilier
  • Jan Calovka –  pour les couverts, ustensiles de cuisine et les contenants en métal pour Sandrik
  • Vaclav Kautman – pour des objets décoratifs en bois, très épurés et minimalistes

Pourquoi alors le design slovaque mais aussi tchécoslovaque  n’est pas aussi connu que le design scandinave ? Il faut dire aussi que lors de la mise en place du nouveau système politique – communisme – on nationalise, regroupe et centralise des fabricants divers de l’aménagement intérieur ainsi que les institutions de l’artisanat  pour  créer un grand monopole de l’industrie du meuble. En plus, en approvisionnant les voisins du pacte communiste qui  n’ont pas de produits comparables, cette industrie a très peu de concurrence internationale. Il est indéniable que ceci nuit évidemment à son développement. De toute évidence, l’accent est mis sur la quantité et moins sur la qualité. Pourtant, le régime socialiste soutient des théories sur la fonction esthétique de l’aménagement intérieur pour élever le peuple vers le beau et ainsi lutter  contre le kitch.

Cependant , beaucoup de projets des designers slovaques et tchèques restent à l’état de prototypes, faute de collaboration de l’industrie du meuble. Par contre, toutes les créations qui voient leur jour ressemblent beaucoup à l’esthétique du design scandinave par les formes simples, le mobilier durable et l’utilisation des beaux matériaux comme le bois local mais également en incluant des nouveaux procédés dans la fabrication industrielle comme le plastique ou la fibre de verre. Et en plus, aujourd’hui ce design est considéré comme intemporel et résolument moderne.

Design scandinave et sa réussite.

Par le design scandinave, nous comprenons tout d’abord l’apport de la Finlande à partir des  années 1930, ensuite le Danemark pour le mobilier et les ustensiles du quotidien et enfin la Suède surtout pour le design de verre. Par contre, la Norvège ainsi que l’Islande participent moins à la renommée du design scandinave.

Le design scandinave se crée dans un contexte particulier. Il est notamment influencé par l’industrialisation tardive à cause des territoires très vastes  à la densité démographique limitée. Cependant, l’industrie commence à se développer davantage dans les années 1950. De plus, les designers arrivent  à marier la tradition artisanale avec le progrès et la mécanisation de la fabrication. En même temps, cette dernière  est en série et doit  s’adapter à deux nouveaux facteurs : petits  logements et  coût de la production.

Le design scandinave se nourrit, entre autre, des liens forts  entre la nature et la vie quotidienne, souvent précaire. D’ailleurs, avec des conditions climatiques difficiles comme le manque de lumière et le froid, les gens ressentent le besoin d’éclaircir et de  réchauffer leur intérieur. C’est pour cela qu’ils privilégient la présence, en général,  des couleurs claires et douces et l’utilisation des matériaux naturels comme le  bois. Le design scandinave valorise aussi la tradition artisanale qui privilégie l’utilitaire et le durable, la population n’a pas de moyens nécessaires pour consommer davantage.

Ce design s’inscrit dans  une suite « humanisée » du fonctionnalisme. C’est-à-dire que le design apporte une fonction  autant que l’héritage artisanal apporte une touche esthétique et humaine. Les designers utilisent essentiellement les essences de bois local comme le chêne ou le hêtre. En revanche, ils ne s’interdisent pas les bois plus nobles et exotiques comme le teck. Il faut savoir que la présence du teck dans le design notamment danois est  liée à une importation non négligeable dans les années 1950 des stocks de ce bois exotique des Philippines. Les arbres sont là-bas abattus en nombre pour les besoins de la seconde guerre mondiale. Mais à la fin des années 1950, les designers intègrent également dans leurs créations  des matériaux synthétiques de l’époque   comme la fibre de verre ou la mousse de latex.

Quelques designers iconiques:

  • finlandais Alvar Aalto – mobilier  dans les années 1930, surtout les assises et les tables
  • finlandais Tappio Wirkkala- design du verre, objets en bois
  • danois Arne Jacobsen – mobilier avec son siège iconique « œuf »
  • suédois Nils Landberg – design de verre

Alors, pourquoi le design scandinave réussit sa renommée internationale et gagne son aspect intemporel tant que le design slovaque reste peu connu? Probablement, grâce à une collaboration étroite et riche entre l’industrie et les créateurs.

Points communs du design slovaque et du design scandinaveDifférences du design slovaque et du design scandinave
-Tradition artisanale
-Valorisation des matériaux locaux
-Industrialisation tardive
-Fabrication industrielle en série ou massive
-Petits logements et le prix de la fabrication
-Introduction des nouveaux matériaux synthétiques dans la conception
-Utilisation des essences de bois exotiques ou nobles
-Collaboration entre l’industrie et les designers
-Contexte politique et l’ouverture à l’international

Voici petit ou grand conseil de ma part : si vous aimez la simplicité, la beauté, la fonctionnalité du scandinave mais s’il est trop couteux pour vous, n’hésitez pas alors à investir dans le design tchécoslovaque qui est d’une grande qualité et de toute beauté, évidemment plus abordable car malheureusement, il ne bénéficie pas d’une grande renommée internationale !

J’ai pu faire cet article grâce à mes lectures en tant que passionnée  non professionnelle. Je me suis alors documentée :

  • K dejinam dizajnu na Slovensku ( éditeurs : Adriena Pekarova/ Zdeno Kolesar)
  • Nové kapitoly z dejin dizajnu (Zdeno Kolesar)
  • Krasna jizba DP (Lucie Vlckova/Alice Hekrdlova)
  • Site internet : https://galerie-mobler.com

Leave a comment