Design tchécoslovaque du 20. siècle et une passion qui est née.

Design tchécoslovaque et ma passion

L’été dernier, je me suis acheté en Slovaquie un nouveau livre « K dejinam dizajnu na Slovensku » d’un collectif d’auteurs («Autour de l’histoire du design en Slovaquie »). Pour autant, ma décision d’ouvrir ma boutique en ligne avec du vintage était déjà prise. Et vous savez quoi ? Ce livre a confirmé ce que je ressentais intuitivement . Il soulignait la sobriété, la fonctionnalité, les beaux matériaux, le savoir faire, la modernité et l’intemporalité que j’aime tant ! Une passion pour le design tchécoslovaque est née.

Tout d’abord,  c’est après la première guerre mondiale, avec la crise industrielle et les nouveaux systèmes politiques dans le monde que les dirigeants tchécoslovaques se rendent compte de la difficulté des ouvriers et de la classe moyenne de se loger.  C’est pout cette raison qu’ils travaillent étroitement avec  des architectes,  des industries d’art et du bâtiment . Ensemble,  ils développent une vision, souvent idéologisée,  en reliant la construction à l’ l’aménagement intérieur et aux objets utilitaires. Ainsi, pour la première fois on évoquera le terme  « standard ». Celui-ci répond aux besoins de tous, qui est plus facile à fabriquer et qui s’adapte à une fabrication industrielle. D’ailleurs, l’avant-garde tchécoslovaque est influencée par l’idéalisme de Le Corbusier, que nous pouvons comparer finalement avec l’utopie socialiste. Alors, En Tchécoslovaquie, c’est surtout Jan Vanek avec les «  Spojene UP zavody » (usine de meubles à Brno) qui représente alors ces orientations.

Dans l’aménagement intérieur, le client doit participer activement à la création de son intérieur individualisé. Le mobilier est plus léger et donc facile à déplacer. Il est également moins haut pour alléger l’aspect visuel de la pièce. Sa fonction est polyvalente. En plus, son architecture est plus simple pour permettre d’assembler à l’infini les éléments divers du mobilier.  « Les gens modernes préféreront le confort agréable du fonctionnel au faux décor et au luxe. » disent les slogans publicitaires dans les catalogues de meubles. C’est le mobilier tubulaire de cette époque, qui représente ce mythe du « fonctionnalisme dans le design du meuble ».

En Tchécoslovaquie, dans les années 30, c’est grâce à la société Thonet Mundus ou Mucke Melder que le mobilier tubulaire est fabriqué. Mais il ne faut surtout pas oublier que la fabrique Spojene UP Zavody. Ici, Jindrich Halabala  a mis au point ce type de mobilier. Halabala devient mythique surtout grâce à ses chaises à ressorts.

Voilà, cet article est le premier mais surtout pas le dernier qui aborde le sujet du design tchécoslovaque, d’autres viendront bientôt!

Leave a comment